• La vie est faite de rencontres et vous savez quoi ... j'ai rencontré une fille super. c'est mon AVS-co, mon AESH co... comme vous voudrez. Chaque matin je la retrouve avec un plaisir immense. Elle est mon deuxième cerveau, mon petit soleil, ma béquille parfois.

    Non non non je ne suis pas dans l'affectif ou l'émotion ....

    S pour ne pas la nommer est une femme qui a décidé de travailler pour ce dispositif, elle lit, apprend vite et a déjà un solide bagage derrière elle.

    Dès la pré-rentrée, je lui ai demandé si elle voulait que je l'associe à ma réflexion pédagogique. Un "oui" franc et dynamique pour réponse et c'était parti.

    Nous partageons donc nos observations tout en conservant nos rôles respectifs. Nos regards se croisent et s'enrichissent pour rendre plus compréhensible nos élèves. Chacun a trouvé ses marques, sa place. Nous sommes complémentaires. Elle sait à l'avance le programme de la semaine, les objectifs de travail et ce que j'attends d'elle auprès des enfants. Elle accepte comme moi l'imprévu et s'adapte vite aux besoins des situations parfois rocambolesques.  Elle peut me rendre compte de l'évolution des élèves et ainsi nous envisageons des régulations. Oui S est une personne intelligente et  bienveillante. Elle m'aide beaucoup à faire vivre cette nouvelle classe, à surmonter les moments difficiles (et il y en a eu pas mal !). C'est aussi un garde fou (euh tiens quelle drôle d'expression ... je ne parle pas de mes élèves !). Être deux dans la classe avec avec des enfants autistes c'est le gage de rester bienveillant, de ne pas craquer... un regard suffit pour s'apaiser quand la tension monte. Les élèves l'adorent .

    Voilà je voulais lui rendre ce coucou perso ... car sans elle cette première année n'aurait pas été pareille mais alors pas du tout !!!!


    votre commentaire
  • Voici une série de fiches de travail individuel. Elles font suite au travail de manipulation avec les images, les objets , les syllabes et  les mots. Niveau GS/CP

    Langage oral: Montrer/ nommer

    Langage écrit: lecture de mots

    La différenciation peut se faire avec ou sans lexique de référence

    au nombre de fiche ( quantité et type de matériel). La N° 1 contient des objets souvent déjà connus des élèves.

     


    votre commentaire
  • Voici un exemple de cahier journal inspiré par plusieurs collègues... Je l'ai utilisé cette année. Je ne  suis pas encore satisfaite à 100%.

    précisions:

    1- Je scolarise les élèves en demi groupe et en demi journée (choix imposé du dispositif) c'est pour cela que vous n'avez que 3 matinées pour ce groupe "maternelle" .

    2- on peut préciser le rôle des adultes

    3- On peut préciser pour chaque élève la différenciation dans l'activité pédagogique proposée.

    4- on peut évidemment modifier l'emploi du temps pour des réajustements, un projet particulier ... Je suis restée assez " libre" du point de vue emploi du temps.

    Avantages/inconvénients

    Les +: Il est à la semaine et permet rapidement d'avoir une vue d'ensemble des activités menées et à poursuivre. Les couleurs permettent de visualiser également les stratégies ou dispositif d'apprentissage.

    Les - : Pas beaucoup de place pour détailler objectifs et différenciation par élève


    votre commentaire
  • Voici un lien vers un article concernant l'aménagement de la classe lors de la scolarisation d'un élève TSA. Des principes de base qui ne doivent pas devenir des dogmes mais dont on peut s'inspirer.

    http://www.juliettelequinio.fr/autisme-et-ergotherapie/12-trucs-dergo-pour-passer-une-bonne-annee-scolaire-avec-un-eleve-autiste


    votre commentaire
  • Voici un lien vers un article sur les affichages de classe. il est rédigé par une ergothérapeute suite à plusieurs études.

    http://www.juliettelequinio.fr/autisme-et-ergotherapie

    http://www.juliettelequinio.fr/autisme-et-ergotherapie/pourquoi-faut-il-moins-daffichages-sur-les-murs-en-classe?utm_content=buffer014c5&utm_medium=social&utm_source=facebook.com&utm_campaign=buffer


    votre commentaire