• Mathématiques quelques pistes 2 : Comparer des quantités

    Bonjour,

    Chose promise chose due.... Voici donc une partie de la suite de l'article mathématiques . Nous allons aborder une autre  notion mathématique vue  avec les élèves du dispositif ULIS TSA comme :

    Petit point de vigilance a été ajouté aout 2019

     

    Comparer des quantités

    Dans les classes de CP ou de CE1 des élèves du dispositif, très vite les exercices de comparaison de quantités, de tailles..  sont arrivés. Les élèves devaient être capable de comparer des nombres 2 à 2  en utilisant les signes <  et  > mais aussi de les ranger du plus petit au plus grand ou inversement du plus grand au plus petit. C'est à dire en ordre croissant ou décroissant  .... ce qui n'est pas sans poser de problème de langage ! quand ton élève pense au croissant qu'il mange car c'est dans ce contexte qu'il a entendu le mot ....  Pour les signes, ils sont souvent abstraits pour les jeunes élèves, Il sera aussi question de les nommer, de leur faire "prendre sens".  s'ajoutait ici les difficultés de représentation graphique des signes pour 3 de mes élèves...

    Voici comment nous avons essayé de construire ces concepts en partant de situations concrètes pour arriver à des situations plus abstraites avec des exercices semblables (ou pratiquement) à ceux proposés en classe.

    Les situations de la vie quotidienne:  de la perception à la compréhension

    Toutes les situations de la vie quotidienne de la classe ont été l'occasion sur une période d'aborder ce concept de comparaison :

    Qui a le plus de bonbons?   Qui a le plus de cartes dans son jeu ? qui en a le moins? Qui est le plus grand d'entre vous ? Se ranger du plus petit au plus grand pour de vrai ... utiliser les "mot" et les expressions " plus petit que"  "plus grand que"  "comparer" ....

    L'utilisation de nos propres corps ou de matériel concret manipulable a encore permis ce "bain " ( le petit matériel scolaire, le matériel pour les ateliers cuisine, la pâte à modeler ....)

    • La question du langage est au cœur de la problématique TSA

    les signes > et < sont traduits en mots en français par plus petit que et plus grand que ...

    Cela  laisserait entendre que la "quantité de " ou "le nombre de" a un lien avec la taille des objets qu'elle compare.... dans un premier temps, quand nous avons commencé les ateliers , nous sommes partis de ce concept "visuel" et perceptif" avec des tours de légos DUPLO.

    Le piège langagier serait que des enfants par mauvaise compréhension du concept puissent penser que

    3 < (car la taille du 2 est ici plus grande)

    Donc restons vigilants .... ( je me pose trop de question je sais !)

     

    Les légos à la rescousse avec la complicité des  camarades des classes ordinaires

     

    • Jeu à 2 :

    Un élève TSA et un camarade de sa classe sont en face à face  (cela sous entend que cela a été travaillé en amont et que les 2 enfants sont capables de vivre cette situation,  1 dé et des briques de légo DUPLO

     

     

    Mathématiques  quelques pistes 2 :  Comparer des quantités

     

    jeu 1 : Comparaison de 2  "objets"

    Chacun lance le dé à son tour et fait une tour avec le bon nombre de légos . Les légos s'ajoutent au fur et à mesure. Après 4 tours (partie), la partie est terminée et on compare les tours en les positionnant côte à côte. On peut ainsi les toucher sentir le vide entre les sommets des tours .... On peut aussi les comparer à chaque tour.

    jeu 2 :Dès que possible, on fait plusieurs tours et on les garde pour pouvoir en comparer plusieurs et aller vers un "rangement"

    On introduit rapidement dans le langage ( avec la complicité des enfants non TSA auxquels on a expliqué nos attentes)

    "ta tour est plus grande que la mienne car 4 légos c'est plus que 2 légos... 4 c'est plus grand que 2"

     

    • Reprise du jeu en individuel

    L'enfant lance le dé et réalise plusieurs "tours" en légo, la consigne demandée est de les ranger de la  plus petite à la  plus grande.

    L'enfant travaille à table avec le matériel connu et préparé. Il est en situation d'entrainement en autonomie.
    Soit la consigne a été donnée oralement car l'enfant en est capable, soit on soutient la règle de l'atelier avec une consigne visuelle.

    J'ai aussi opté pour un support de couleur avec une ligne pour poser les tours. (on le voit plus bas)

     

    Mathématiques  quelques pistes 2 :  Comparer des quantités

    Là encore j'appelle à notre vigilance

    Ici, la stratégie "heuristique"(pensée intuitive, automatique peu fiable)  de perception (taille = nombre)  est valide car les légos sont de taille identique et il n'y a pas d'espace entre les légos ce qui fait que la contingence taille quantité fonctionne.


    Il faudra cependant alerter, expliciter et mettre les élèves dans d'autres situations pour qu'ils développent d'autres stratégies "algorithmiques" (pensée réfléchie logico-mathématique, fiable mais plus lente) de comptage. Pour cela,  il faudra aussi qu'ils puissent inhiber la stratégie heuristique au profit de la stratégie algorithmique .

    On observe souvent des erreurs dues à ce phénomène :  situations mises en oeuvre par Piaget avec les collections identiques de  jetons non espacés de la même façon. Les enfants répondent qu'il y en a "plus" là où la file de jetons est plus longue. Pourtant on sait aujourd'hui que le bébé tout petit a déjà la perception du nombre et même du calcul.

    L'inhibition est une fonction exécutive importante à travailler avec tous les enfants mais d'autant plus avec nos élèves TSA.

    Source: Le cerveau et les apprentissages sous la direction d'Olivier Houdé et Grégoire Borst - (Chapitre 4 Compter penser-raisonner ) Nathan

     

    • le rôle de l'enseignant  ...

    Quand la tâche a été réalisée: L'enseignant aide à mettre les mots et à valider le travail,
    Il sert aussi à relancer, à encourager en cours d'activité. Il observe les stratégies.

    Il es souvent conseillé avec les élèves TSA de préférer l'apprentissage "sans erreur" ce qui va certes à l'encontre de toutes les recherches sur l'apprentissage et le développement cognitif des enfants neurotypiques ... donc rester aux aguets pour éviter que l'enfant ne mémorise une mauvaise procédure.

    • Introduire l'écriture chiffrée et les signes < et >

    En parallèle, progressivement, on pourra introduire les signes < et > et faire des petits jeux

    -   Observer : percevoir que la différence d'orientation change le " nom donné au signe"observer qu'il y a une ouverture "le grand coté" " la grande bouche " (perso je reste simple car les métaphores sont sources de complexité pour mes élèves TSA)

    - apprendre leur nom (pour faire du lien ensuite)

    - si on fixe une orientation ( point vert en haut à gauche par exemple) faire trier les étiquettes signes

    - Apprendre à les dessiner

     

    -

    Mathématiques  quelques pistes 2 :  Comparer des quantités

    On les introduit dans une activité connue en atelier adulte/enfant puis l'enfant réalisera l'atelier en autonomie.

     

    •   Passage sur "fiche", un pas supplémentaire vers l'abstraction

    Mathématiques  quelques pistes 2 :  Comparer des quantités

    L'activité va être dans un premier temps modélisée en utilisant une représentation photo des tours, puis des dessins... on place toujours l'écriture chiffrée dessous ainsi que le signe. On estompe en enlevant les représentations photos et dessin pour ne garder que 'écriture chiffrée et les signes ...

     

    Mathématiques  quelques pistes 2 :  Comparer des quantités

     

     A +

    Barbara


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :